Marilyne Théry Sophrologue Sophro-analyste Sophrothérapie Thérapie brève Avignon 06 24 48 62 14
Marilyne Théry Sophrologue Sophro-analyste Sophrothérapie Thérapie brève Avignon 06 24 48 62 14

Des forces cachées sous nos faiblesses

Le moins que l'on puisse dire est que la vulnérabilité n’a pas bonne réputation sous nos latitudes ! Cependant, l’évolution humaine est surtout basée sur ses fragilités, ses failles, ses faiblesses. Et souvent, au hasard d'un évènement douloureux, brutal, la réalité de notre part vulnérable nous apparaît soudainement.

C’est pour l’avoir oubliée que nous nous sommes tant exposé.e.s.

"Il y a une faille en chaque chose, c'est par là qu'entre la lumière." Leonard Cohen

 

Parce que nous naissons fragiles, nous avons développé une communication élaborée qui nous permet d’être en relation avec ces autres dont nous dépendons pendant si longtemps. C'est ainsi que nous avons pu transmettre autant de savoirs de générations en générations.

Sans communication, il ne serait question entre nous ni de fraternité, ni de communauté, ni de solidarité, de sentiments d'aucune sorte. Pas plus de littérature, de chants, de philosophie, de sciences ... bref pas d’humanité !

 

Des tigres de papier

C’est encore cette longue dépendance qui a permis de nous organiser et de nous développer dans un modèle de « faire ensemble ». Alors pourquoi tentons-nous de nier notre vulnérabilité ? Dès l'enfance nous sommes soumis à des injonctions de type : « ne pleure pas, sois fort, ... » ; autant de messages qui invite peu à peu et sûrement à se construire sur une fausse force. Comment avoir accès à ses ressources quand on n’a pas appris à connaître ses limites ?

 

Quand on croit ne devoir compter que sur soi, les relations en mode jeux de pouvoir, la compétition, l’individualisme sont inévitables. Dans un tel mode de fonctionnement, les sensations, les émotions et les sentiments sont souvent rejetés, ce qui, tôt ou tard conduira à la dépression puis au burn-out. Oh, oh ! deux mots encore plus vilains que les précédents ! Que certains s’empresseront de dissimuler sous le tapis (souvent par honte, si,si) au lieu de les considérer pour ce qu’ils sont : l’expression désespérée d’une vulnérabilité reniée. Celle d’une personne qui tente ainsi de se relier aux autres, d’entrer en relation de bienveillance, de reconnaissance de ce qui la constitue et non de ce qu’elle a cru devoir être.

 

Apprivoiser nos fragilités

Et c’est là, qu’est le défi. Refuser le jeu d’une société qui prône un modèle irréaliste de jeunesse, de santé et de succès éternels et dans tous les domaines pour accepter nos failles avant qu’elles ne nous engloutissent. Aucune existence ne peut se dérouler dans la puissance et l’expansion permanente. Se savoir vulnérable et le reconnaître permet d’entretenir des liens et aussi de demander de l’aide. Pour Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, cette aptitude joue un grand rôle dans notre capacité de résilience.

 

Il est aussi question ici d’accepter nos contradictions et de vivre avec des aspects qui ne sont pas toujours tout doux à vivre, justement. Loin s’en faut ! En revanche les reconnaître permet de les transformer en force et de construire une confiance en soi basée sur notre réalité et non sur une prétendue surpuissance.

 

Que nous le réalisions ou pas, de nos fragilités naissent des conflits intérieurs qui engendreront, entre autres, des doutes et des questionnements. Si nous avons accepté notre part de vulnérabilité, nous savons ne pas nous résumer à ce seul aspect et pouvoir agir avec la totalité de nous-mêmes, penser et ressentir autrement, trouver d’autres voies, explorer des points de vue différents, nous secouer, innover, évoluer.

 

S'ouvrir à sa vulnérabilité, c’est aussi s'ouvrir à la tendresse, à la délicatesse. De là, fleurissent des diversités, des potentialités, des ouvertures, des forces. A chacun, selon sa sensibilité, de fixer ses lignes, enfin respectueuses de qui il est vraiment. Se reconnaître dans sa fragilité et finalement, en être heureux. Heureux d'assumer en toute lucidité ce qui nous limite et ainsi se responsabiliser. Un juste retour des choses, une reconnaissance de soi à sa juste valeur, ni trop, ni trop peu.

 

Suggestions d'articles :

 

L'intelligence collective des ... oies !

Etre heureux amène au succès, et non l'inverse

Retrouver la joie de vivre

Ouvrez vos ailes, la vie est belle !

 

Mis en ligne le 09/12/201 - 4 MAJ le 11/12/2016

Méditation du moment

"Rentre en toi-même, frappe à ton coeur et demandes-lui ce qu'il sait."

W. Shakespeare

Agenda

Groupes de Sophrologie

Programmes et Tarifs

Apprivoiser le stress

Spécial Acouphènes

 

Livrets à consulter

Le Stress et Vous

Dis, c'est quoi la Sophrologie 

Journée Nationale Audition

Le bilan 2017 c'est par ici !

Sophrologie et Santé

Agréée Mutuelle Cap Vert

Citations, vidéos, billets sur

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Marilyne Théry - Harmonie Relationnelle 2011-2016